Skip to content

Les journalistes et la lâcheté.

octobre 22, 2012

En direct du front de gauche, des nouvelles du soviet suprême… Harlem désir suggère la dissolution d’un groupe identitaire qui cherche à empêcher l’islamisation de leur pays. Ils investissent une mosquée, les Pussy Riots n’ont qu’à bien se tenir. Un journaliste sur place relate les évènements : « chhhut, ils pourraient nous entendre ! » Mais de qui parle-t’il ? Claire Chazal nous informe, effarée, que des militants d’extrême droite, oui ma bonne dame, d’extrême droite, exactement, ont eu des heurts avec la police !!! La nouvelle est si grave qu’elle ose à peine regarder la caméra, l’émotion sans doute. Tandis que des victimes stigmatisées discutent paisiblement avec les forces de l’ordre, une horde de crânes rasés en furie se jette sur les cars de police et s’installe dedans non sans faire grincer haineusement les banquettes. Où va-t’on demande l’un d’eux ? Une fois de plus on se demande de quoi on parle… Parait-il que certains ont même lancé « mort aux juifs ! »… hein, quoi ? ha non c’est pas eux. Il disait quoi alors ? ah oui il demandait un référendum… Ouai mais ça fait pas assez choc coco. Damien Rieu porte-parole du mouvement identitaire parle d’un génocide par substitution. Incroyable ! A notre époque on ne peut même plus génocider en paix, il y a des extrémistes qui tentent de s’y opposer. Ahmed Jaballah, le grand théologiste savant de l’islam, inventeur notemment du fil à couper le beurre, et chef de l’UOIF, monte au créneau : « Harlem désir est un copieur, c’est moi qui ai eu l’idée de les dissoudre en prem’s ». Heu… Mr Jaballah, s’il vous plait, lachez votre bidon d’acide chlorhydrique… François Hollande est resté cloitré toute la matinée dans son bureau avec son psy pendant que Caroline Fourest ramène sa fraise et comme d’habitude le site FDsesouche est encore une fois inaccessible.. Mélenchon, regardant d’un oeil furibond les nouvelles s’exclame que l’extrême droite franchis un seuil. Pour aller sur le toit, ils n’auraient donc pas pris d’échelle, c’est un scandale ! Les verts parlent de groupuscule ! C’est dingue ! Reste plus qu’à trouver le terroriste. l’UEJF voyage dans le temps pour eux c’est le FN qui est derrière tout ça ! Borloo parle d’attaques ignobles ! Celles qu’ils portent lui-même ? Nous n’en savons rien pour l’instant. Alain Claeys le maire socialiste de la ville, qui a donc laissé construire cette mosquée, en dépit des nombreuses protestations dont il a eu vent, l’affirme : « dans un état laic on respecte les lieux de prières et donc je ne peux que condamner ces actes…racistes…qui constituent une agression pour cette communauté. ». Jeter de l’huile sur un feu est déconseillé. Surtout que réduire l’islam à une simple race, attention c’est pas halal ! On attend son avis sur l’occupation de la basilique saint-denis par les sans-papiers, et les nombreuses dégradations d’église. Quoi que non, on n’attends plus. Merci, c’était radio-goulag, à vous les studios…

Un peu de sérieux… retournons au réel.

Les faits : un groupe organisé, n’ayant frappé personne, est monté sur le toit d’une mosquée en chantier pour demander un référendum sur la construction des mosquées et être entendu. Waouuuu c’est vraiment dingue!

Si vous vous demandez ce qui se cache derrière toutes ces déclarations lisez donc ce témoignage très révélateur (source riposte laïque):

Présente devant la mosquée de Poitiers, je constate la couardise et la dhimmitude d’un journaliste

Posted on 21 octobre 2012 by Leila Syam – Article du nº 273

Ce samedi 20 octobre, petit tour aux abords de la mosquée de Poitiers dont le toit est occupé par quelques dizaines de jeunes Identitaires. Première impression, tout est calme, sur le toit comme dans la rue et aux abords de la mosquée où de petits groupes de fidèles discutent, parfois âprement, mais sans élever le ton. Parmi la quarantaine de fidèles présents, seulement deux ou trois sont vêtus à la mode salafiste. Quant aux forces de police, elles sont en petit nombre et discrètes.

Vers midi, sans doute suite à des tractations, les Identitaires évacuent le toit dans le plus grand calme, ils échappent alors à ma vue.

Apercevant un journaliste de radio, je m’approche pour lui demander s’il sait où ils sont passés. « A leur place, dans les cars. » Ne comprenant pas sa réponse, je demande :

– Quels cars ?

– Dans les cars de police. Ces gens-là, c’est leur place !

Je réalise alors que ce journaliste : primo, condamne irrémédiablement les Identitaires, secundo, a d’emblée établi avec moi une connivence : je partage forcément sa condamnation ! A sa décharge, j’ai « une tête de faciès » (au passage : triste époque que la nôtre­ où l’on a le physique de l’emploi, où l’apparence est un marqueur indélébile…).

Oui, je le sais, la majorité des journalistes sont de gauche ou dans le courant dominant, on le dit et on le répète, mais en faire l’expérience de manière aussi abrupte, c’est accablant ! J’ai tout de même le souci de lui faire remarquer qu’il trahit la déontologie de sa profession qui exigerait une certaine distance avec les événements qu’il est supposé expliquer aux auditeurs de sa radio … Tout en reconnaissant qu’il essaie, dans son travail, de ne pas être « trop con » [sic], il ajoute que, quoi qu’on pense, les Identitaires, « c’est l’extrême droite, ils sont islamophobes , xénophobes, homophobes, tout ce qui est -phobe ». Je lui objecte qu’il n’est pas interdit d’être islamophobe, d’avoir peur de l’islam, et que je me considère moi-même comme une islamophobe !

Sa réaction me surprend : il me regarde affolé et me conseille la prudence… il se fait tout petit, son regard se tourne vers les groupes de fidèles de l’autre côté de la rue, à quelques mètres de nous… « Chut ! attention… ». Je lui fais remarquer que je me suis exprimée d’une voix normale et que je ne cherche pas à provoquer les fidèles présents. Ainsi ce journaliste a peur ! Il a peur de ceux dont de toute évidence il a pris le parti ! Je ne manque pas de lui rappeler que, en France, je dois pouvoir exprimer une telle opinion sans avoir peur et que sa réaction est bien la preuve que la peur est là, bien installée, et qu’il est le premier à s’y soumettre ! Est-ce cela que l’on qualifie de comportement de dhimmi ?

Pendant ce temps, les fidèles évacuent la rue, en petits groupes où les plus excités sont appelés au calme par certains « vieux » qui semblent avoir une certaine autorité sur eux. On entend cependant quelques Allah u akbar, rapidement réprimés par ces mêmes modérateurs.

Leila Syam

Je fini de poster mon article et là, je tombe sur un tweet de Xyr :

En 2012 le jeune plein d’envie crie du haut d’une mosquée et le vieux passéiste moisi se cache à l’Assemblée. Le changement c’est maintenant.

Il a bien raison.

Publicités
4 commentaires
  1. Robert de M. permalink

    Je ne vois pas en quoi le fait de dire que la place des nazis est dans les cars de police est choquant, puisque c’est vrai. Sauf évidemment, si vous faites partie de la bienpensance pétainiste qui voudrait nous museler et nous empêcher de dire la vérité.

    Il faut bien reconnaître que cette bienpensance s’étend de plus en plus, derrière des protestations victimaires et geignardes qui ne trompent personne : pas un blog, pas un article de journal en ligne, où ne s’étalent les pleurnicheries sur le mode du « j’ai essayé de dire que tous les musulmans/juifs/noirs/homosexuels/coiffeurs sont des ordures et on a voulu m’en empêcher, ouin, ouin ! ».

    Ca commence à bien faire, les flaques de merde pétainistes. Si vous n’aimez pas mon pays, la France, ne vous plaît pas, personne ne vous empêche de le quitter ou de vous suicider.

    • Je ne suis pas pétainiste, où avez-vous lu cela ? En quoi résister à la collaboration c’est être pétainiste ? C’est plutôt l’inverse non ? Donc si je dit que vous êtes un nazi, c’est normal qu’on vous mette dans un car ? non je ne pense pas, je ne trouve pas ça « normal ». Je ne pense pas que vous soyez un nazi d’ailleurs. Les identitaires ont leur point de vue, j’ai écouté leurs discours et franchement on est loin du nazisme. Il y a plein de choses sur lesquelles je ne les rejoint pas mais je n’ai pas besoin de leur jeter des anathèmes pour m’en dissocier. Allez sur le site oumma.com et visionnez l’interview donnée à Fabrice Robert et dites moi si vous y voyez du nazisme. C’et un peu facile de dire celui-ci est nazi, qu’on le jette en prison. Ce genre d’agissement est appelé une chasse aux sorcières. Il suffisait au moyen-âge d’accuser n’importe qu’elle femme un peu hors de la société de sorcellerie pour la faire périr sur un bûcher. En accusant ainsi ces jeunes de nazisme c’est ce que vous faites. Ce n’est pas joli et pendant l’occupation de Paris en 1940 certaines personnes utilisaient ce stratagème pour se débarrasser de leurs vieux ennemis, on disait alors « celui-ci est un juif », même si c’était faux. Si vous n’êtes pas d’accord avec leurs agissements il vous suffit d’exprimer votre position par rapport à l’islam dans un premier temps (celui-ci vous dérange ou pas ?), et en fonction de cela défendez vos opinions.

      Il faut bien comprendre que je n’ai rien contre les noirs, surtout que j’en ai dans ma famille et cela me convient parfaitement, rien contre les homosexuels, si les gens n’avait que ça comme défaut ça serait super, rien contre les juifs (et vous ?) et pour les musulmans évidemment le problème se pose comme ceci : Je suis contre l’islam en tant qu’idéologie que je considère mortifère, ciblante et fanatisante. Je dois donc face aux musulmans tenir un discours cohérent sur la légitimité de leur religion et affirmer mon refus de celle-ci afin de m’en protéger. Le problème comme vous le voyez ne se réduit pas à d’un coté des nazis et de l’autre des grand humanistes comme vous qui résument leur analyse pas très poussée de mon discours à « une flaque de merde pétainiste ».

      Et d’autres part c’est justement parce-que je l’aime ce pays, où mes grand-parents sont arrivés par des petits trains allemands pour les uns, et venus travailler depuis l’Italie pour les autres, où on a signé l’abolition de l’esclavage, les peuples se sont déchiré, ont souffert le martyr, la terreur, pour accoucher d’une république démocratique, c’est parce-que je l’aime que je refuse l’islamisation de celui-ci.

      En ce qui concerne le suicide, je considère que c’est une mort de luxe pour les bobos. Ca ne m’intéresse vraiment pas et j’ai pas envie d’être un « looser ».

      J’aimerais que vous me citiez une ligne de mon blog où j’ai traité quelqu’un d’ordure.

      Si je parle d’ordure c’est pour rappeler le sort des chiffoniers du Caire.

      Pleurnicheries vous dites ?

      Insulter de nazi, conseiller le suicide, la France tu l’aimes ou tu la quittes, … dites-donc ce serait pas vous qui êtes un peu extrémiste ?

    • Leïla Syam permalink

      @Robert de M.
      Votre réaction est réductrice. Quel intérêt y a-t-il à comparer les Identitaires à des nazis? Ce type de comparaison n’a aucune valeur, aucun intérêt, tant elle est utilisée à tout propos. Par ailleurs vous faites offense aux victimes des nazis, aux millions de victimes de cette idéologie folle.

      Je suis l’auteur de l’article que vous commentez. Je rejette l’islam que je ne considère pas comme une religion mais comme une idéologie, la spiritualité est quasiment absente du coran. Je pense que c’est un droit fondamental de pouvoir critiquer une religion. J’ai le droit de ne pas vouloir l’expansion de l’islam. J’ai le droit de me plaindre du changement de population qui s’opère sous nos yeux (enquête de l’INSEE parue la semaine dernière : 43 % des Franciliens ont un lien direct avec l’immigration).
      Je ne me considère pas pour autant comme une nazie. Je respecte les opinions dans leur diversité, je respecte les religions, je n’exerce aucune violence, aucun arbitraire, j’évite tant que je le peux de nuire à mon prochain. Je respecte la France, pays qui m’a tout donné, pays dont je suis l’hôte privilégiée et dont j’aimerais qu’il garde son caractère unique.
      J’aimerais de votre part le même respect.

      • LcdsM permalink

        Excellente réponse Leïla et j’irai même plus loin pour dire à ce gaucho que si l’islamisme lui plaît tellement, qu’il aille habiter le Magrehb et qu’il nous foute la paix……….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :