Skip to content

Ça fait 10 ans maintenant…

Heberger image

Ca fait 10 ans aujourd’hui…

…que Jean-Jacques Le Chénadec est mort, sans avoir soulevé la moindre vaguelette d’émeute.

Il a été assassiné parce-que les médias ont propagé l’idée que Zied et Bouna, morts accidentellement électrocutés en fuyant la police, étaient des prétendues victimes de notre société. Ils n’ont pourtant été victimes que de leur bêtise, et personne n’a voulu leur mort, contrairement à celle de Jean-Jacques et bien d’autres…

Le temps est venu de rappeler quelques victimes du racisme antifrancais EN France, uniquement celles qui ont été médiatisées, toujours en minimisant la dimension raciste ou religieuse, en forcant toujours l’explication par une histoire de démence, de vol ou de cigarette pour noyer la véritable raison :

– Pascale Rolet, une infirmière de 40 ans, brulée vive par Samir Zaoui le 24 décembre 2002.

– Romain Benavent tué à coups de hache par Hamadi Ed-Debch le 17 juillet 2004 pour une cigarette.

– Gaston Malafosse Suicidé le 23 juillet 2005 à 61 ans en prison pour avoir tiré sur des arabes qui le harcelaient depuis très longtemps sans tuer personne.

– Bernadette Chérif Tuée le 25 Aout 2005 à Oyonnax par Khalid Arji, 26 ans.

– Jean-Claude Irvoas Tué par 3 noirs le 27 octobre 2005 devant sa femme et sa fille.

– Ilan Halimi, tué le 13 Février 2006 après 24 jours de torture parce-qu’il était juif.

– Fabien Vigne Tué le 17 août 2009 par David Prodhomme, une racaille qui fréquentait surtout des arabes, à Montarnaud.

– Pierre Hibon de Frohen Tué le 3 janvier 2011 à 1h15 du matin à Montpellier par un arabe.

– Thierry Simon tué le 05 mai 2011 à Bollène par 3 arabes alors qu’il rentrait du travail.

– Il y a eu à Rennes le jeune Killian, 13 ans, tué par Souleymane le 22 juin 2012 dans la cour du collège.

– Et puis il y a cette jeune inconnue qui faisait son jogging au Parc de Sevran assassinée à coups de couteau de cuisine par un déséquilibré. Pas de nom, pas de motif, affaire classée ? Pas pour moi. Un témoin avait entendu alahuakbar ? Ce témoin a disparu des écrans radar.

Il ne s’agit pas d’établir une liste exhaustive, je ne suis pas un adepte des petites croix dans les tableaux excel. Ces victimes doivent rester en mémoire, et nous faire comprendre qu’il y en a bien plus, dans les rubriques « fait divers », et à un niveau de gravité moindre je rappelle simplement que le nombre de viols augmente de manière exponentielle (celui-ci double pratiquement tout les 10 ans) et que les statistiques ethniques étant interdites on va continuer de nous mentir encore longtemps à ce sujet. Pour info En 2005, selon L’Express du 10 novembre 2006, 4412 affaires de viol commis sur des personnes majeures ont été répertoriées par le ministère de l’Intérieur à travers la France, soit une agression toutes les deux heures. Un chiffre qui a doublé en une décennie, puisque près de 2000 agressions de ce type avaient été comptées en 1994.  Aujourd’hui Plus de 75 000 femmes sont violées en France chaque année, soit une toutes les sept minutes. Qui parle de cette explosion du nombre de viols ? Personne, parce-que la relation de cause à effets est trop percutante. Ceux qui défilent en ce moment sous leur bannière antiraciste, avec en tête de cortège des gens haïssables comme Ouria Bouteldja (auteur de « l’œuvre littéraire » « nique la France » et qui traite les français de « souchien », à méditer) ne pourront jamais aligner autant de noms de leur soi-disant victimes du racisme que eux combattent puisqu’en fait ce sont eux les racistes. L’antiracisme est le nom de code pour le racisme antiblanc, mais qui est dupe ?

Alors dans cette histoire d’émeutes… ce qui est pathétique c’est l’étonnement des journalistes : qu’est-ce qui a changé aujourd’hui dans les banlieues ? Rien. Et oui, quand on s’attaque à de prétendues causes, on a des prétendus résultats, c’est aussi simple que ça.

Aujourd’hui les vérités concernant le racisme antifrançais éclatent quotidiennement, les français guérissent, ils ne sont plus dupes et comprennent qu’un reportage sur le racisme d’un patron envers son employé arabe cache une autre vérité : un arabe qui profite de l’antiracisme pour le provoquer. Il utilise ses armes : les lois, les médias et la justice sénile de notre gouvernement contre le français. Une maladie gravissime, un syndrome d’immunodéficience du peuple est en passe d’être endiguée.

Aujourd’hui ça fait 10 ans, et contrairement à ceux qui pleurent de manière ostentatoires les 2 jeunes morts par électrocution accidentelle, je pense à ce retraité de 61 ans qui est mort parce-qu’il était blanc dans un pays ou le grand remplacement devient un grand génocide. Je pense à lui mais aussi aux miens et à leur avenir. Je prends mes dispositions.

Je n’oublierais pas.  C’est 100% garanti. Ni lui, ni aucun autre.

Aujourd’hui ca fait 10 ans.

IDEOLOGIE DE GAUCHE ET MATRICE INVERSEE DU NAZISME

L’IDÉOLOGIE DE GAUCHE EST-ELLE LA MATRICE INVERSÉE DU NAZISME ?

J’écrirais « homme de gauche » mais en fait il s’agira de tout grand humaniste contemporain, autoproclamé, donneur de leçon ou philosophe embrumé de droite comme de gauche.

Je dis que la gauche d’aujourd’hui est l’empreinte exacte du nazisme. Elle est en creux ce qui constituait la matière du fanatisme hitlérien. Heureux celui qui se sait dans le chemin du bien ! Ainsi toutes les questions sont élucidées en piochant dans le réservoir des heures les plus sombres de notre histoire où il trouvera les arguments nécessaires, les preuves qui démontrent du bien-fondé de sa pensée. La procédure est simple : tout ce qui a été approuvé par les nazis, tous les éléments de leur propagande, donc la race, l’eugénisme, l’armée, la sécurité, l’ordre et la discipline, la nation, sont le mal. Bien entendu tous leurs contraires sont le bien : l’immigration, les gens de couleurs, l’Afrique, les juifs, l’homosexualité, la libération sexuelle, le féminisme et l’ouverture des frontières. On trouve d’ailleurs 2 autres réservoirs : la colonisation de l’Algérie et l’esclavage des noirs avec leurs attraits argumentaires. A ce point du texte une partie des lecteurs va se poser la question suivante : l’auteur est-il en train de faire l’apologie de l’eugénisme, du racisme et de la xénophobie ? Certains y répondront clairement : c’est un facho raciste qui essaie de faire passer ses idées sous couvert de victimisation identitaire, ou quelque-chose qui y ressemble. Pour ceux-là je laisse tomber, pour les autres voici ma réponse, elle est très claire : non, je veux juste qu’on revienne un jour à une société sachant philosopher sans s’effilocher.

Donc le problème dans ce mode de pensée c’est qu’il exclue totalement le raisonnement. Ainsi les frontières sont le mal donc elles doivent disparaître. C’est seulement parce-que les frontières son certifiées nazies. Pas de réflexion, pas de raisonnement. La contradiction est pourtant évidente : Si en 1940 il n’y avait pas eu de frontière, la France serait allemande. Mais… les frontières sont fascistes, un point c’est tout. Peu importe donc, si des millions de gens peuvent venir avec l’intention pour certains de commettre des crimes, ou bien parce qu’ils font des trafics inavouables ou encore parce-qu’ils sont recherchés par des polices. Peu importe si la France a pu justement se bâtir grâce à la protection de ses frontières. Peu importe encore que des gens viennent par millions d’un pays qu’on a décolonisé avec comme principal projet de pondre à tout va. Vous m’opposerez que des gens fuient la guerre et qu’il faut naturellement les aider. On est d’accord, mais on ne peut les protéger de leur guerre que si nos frontières sont renforcées, à moins que vous ne vouliez que la guerre vienne ici ? Croyez-moi il n’y a bien que Daesh que les frontières gênent en réalité.

Autre exemple : La race. Il est un phénomène répétitif dans le débat actuel : la question de la race. Quel est l’intérêt exact de supprimer la notion de race ? Pour l’homme de gauche la réponse est très simple, comme je l’ai écrit plus haut : Il pioche dans le réservoir des HLPSDNH*… Mein Kampf ? Donc c’est le mal. Point final. Pas de réflexion. Résultat : Seuls les étrangers utilisent le mot « race » pour nous inciter à la niquer, le français n’existe plus, c’est un simple habitant parmi d’autres, peu importe encore si ces aïeux ce sont battus contre des envahisseurs de tous bords pour préserver leur terre en pensant à leurs arrières-arrières petits-enfants qui aujourd’hui n’ont pas conscience de leur ingratitude. La race c’est aussi une famille, une longue lignée, avec ses héritages culturels. Sauf si vous considérez que les Africains qui dansent en costume sur la place de leur village sont des racistes refermés sur eux-mêmes et qui refusent les autres cultures. Ils sont de races noires et dans cette grande famille ont été transmises des coutumes et une culture. Cela n’implique pas qu’il faut les exterminer. C’est pourtant ce que l’homme de gauche, utilisant sa matrice nazie, comprend directement quand on parle de race, il ne réfléchit pas, par fainéantise. Nous sommes tous des animaux, mais la seule espèce sur terre qui ne peut pas être subdivisée en race est la nôtre. Etonnant non ? Aucune autre espèce d’animal n’a cette impossibilité. Il va de soit que c’est tout simplement faux. Il y a bien des races noires, jaunes et blanches. Ce n’est pas parce-que Hitler a utilisé cette réalité pour exterminer d’autres races que ce n’est pas une réalité. S’il avait décidé que la polygamie était un mal, il aurait alors exterminé tous les foyers polygames et instauré la vie en couple obligatoire, je suis absolument certain qu’alors l’homme de gauche crierait au fascisme en voyant un couple se promenant main dans la main. Parce-qu’il ne réfléchit pas, il pioche dans sa matrice nazie ! Pourtant l’homme est fait pour vivre en couple, avec une femme tant qu’à faire, et il est d’une race ou d’une autre. C’est sûr que ça rappelle encore les HLPSDNH… Tiens encore ça : Hitler a qualifié d’art dégénéré les nouveaux courants artistiques du début du XXème siècle et les grands de ce monde se pavanent aujourd’hui devant un stupide carré unicolore. Voilà, alors on va en bouffer du Marcel Duchamps, et on a intérêt à aimer, sinon c’est illico facho. Toujours est-il que non seulement il y a des races de couleurs, mais il y a aussi des métisses, mélange d’une ou plusieurs races, qui donne une autre race. On reconnait des traits italiens, allemands, chinois, indiens ou suédois, cela se fait inconsciemment, de manière naturelle. Cela vous choque mais depuis tout gamin j’ai entendu de trop nombreuses fois des arabes dire « nique ta race » sans comprendre à l’époque la relation entre ça et l’islam. Mais voilà encore un autre sujet qui vient perturber la matrice.

L’islam et l’homme de gauche, c’est un tigre et son dresseur. Il sait que c’est un danger et croit pouvoir le dompter, éventuellement pourquoi pas le câliner, mais ça il sait bien que ça n’arrivera pas. Il y a dans l’islam quelque chose de positif pour moi : il place l’homme de gauche devant sa contradiction : La révolution française et sa laïcité, Mai 68 et sa libération sexuelle c’est bien… mais voilà la femme voilée qui arrive, la mosquée rigoriste vient remplacer l’église bienveillante et égalitaire qu’il renie pourtant, et il ne peut pas lutter contre l’islam parce-que c’est fasciste de faire ça, c’est xénophobe. Le voilà donc obligé de réfléchir, d’avoir un raisonnement, de peser le pour et le contre. Il n’a pas l’habitude. Lui qui a toujours attendu sa becquée d’argument dans son nid doit se plonger dans son âme propre pour chercher les ressources qui lui manque soudain. Face à son absence de réponse, ou d’une insuffisance évidente, l’islam avance, grignote petit à petit des libertés. L’homme de gauche sera pris au dépourvu face à leurs revendications : des repas halal, des constructions de mosquée, la vue insupportable des femmes voilées dans les rues, avec leurs ignobles barbus en djellaba, sans parler du terrorisme. Il doit faire avec, pour rester intègre, il doit supporter ce qu’il fait supporter aux autres parce-qu’au fond il finit par comprendre qu’être xénophobe ça peut dans certains cas te sauver la vie, parce-que le « xéno » en question est bien plus raciste que ce qu’il imagine et que le « phobe » c’est la raison. Mais la loi sur le racisme que ses semblables ont pondu, l’empêchera à tout jamais d’agir. Les heures les plus claires arrivent ?
– *HLPSDNH : Heures les plus sombres de notre histoire.

Un enfant innocent noyé.

J’ai vu la photo de l’enfant d’origine syrienne noyé, échoué sur une plage comme un animal abandonné. Ça ne m’a pas bouleversé, et vous savez pourquoi ? Parce-que moi je savais déjà qu’un enfant mort c’est atroce. Je ne faisais pas semblant, j’avais déjà réfléchi aux conséquences bien avant.Vous savez ? Quand la France armait les rebelles en Syrie… Oui ceux-là même qui terrorisent les futurs migrants aujourd’hui. Donc pour moi ça ne change rien, alors que pour ceux qui ne savaient pas bah… oh la la !!! Il parait que ça change leur manière de voir !!!

Les responsables de cette tragédie ?

Ceux qui maintenant les appellent pour qu’ils traversent la mer, sans se soucier des conséquences. François Hollande a donc fait sa grosse bêtise qui éclabousse et il en a plein partout. Maintenant il faut nettoyer tout ce bazar. Ceux qui se fichent complètement de savoir ce qu’on va faire après, quand ils seront là, à vouloir survivre à tous prix, avec leurs moyens, et les nôtres qui comme vous le savez sont formidables. Comme si… il n’y a pas de chômage du tout en France, pas de dette publique, et plein de logements pour tout le monde, et bien sûr les arabo-musulmans qui sont déjà là depuis 50 ans nous prouvent jour après jour que le vivre-ensemble c’est tout à fait féérique (si on admet que les tournantes, le terrorisme, le niquage de ta mère et le remplissage de prison sont des bienfaits incontestables).

Et puis ce qui est bien pour une bonne partie de ces migrants, celle qui est islamiste et qui se paluche sur Daech en égorgeant un mouton, c’est qu’ils s’en contrefichent ces grands humanistes qu’ils soient là pour nous génocider, parce-qu’ils sont les gentils, un peu débiles certes, mais ça doit être tellement plus reposant d’être un crétin qui n’a pas de question à se poser et qui souhaite aux français de vivre au milieu des étrangers sans y être soi-même confronté. C’est vrai que parmi les millions de français, majoritairement de gauche évidemment, qui sont favorables à l’accueil des migrants, une dizaine d’entre eux on proposé un logement gratuit pour des migrants. Pour les centaines de milliers d’autres évidemment va falloir les mettre dans un camp mais ça c’est pas de ma faute. On appellera ça un centre d’accueil bien sûr. Punaise un camp, ça rappelle trop… Enfin vous voyez de quoi je parle.

Forcément, puisque la seule raison qui les pousse à les faire venir par milliers c’est la seconde guerre mondiale. En aucun cas la logique qui voudrait (par exemple) qu’on admette que l’islam, le fascisme contre lequel les gens doivent se battre pour rester libres dans leur pays, est l’ennemi des minorités non-musulmanes, mécréantes et des musulmans « modérés » en voie d’apostasie soit l’option posée puisque les gens de couleurs étaient voués à la mort par les nazis et que par conséquent ils considèrent tous ce qui est de couleurs comme étant forcément une victime. Et comme les musulmans sont des gens de couleur on ne remets pas en cause l’islam. Ils parlent d’islamisme, ça c’est un terme occidental. En fait l’islam est une secte dangereuse et l’islamisme (la radicalisation musulmane) est sa conséquence. Evidemment comme on construit, toujours grâce à eux, des milliers de mosquée en France, l’islam a encore de beau jours devant lui avant qu’ils ne mettent un jour les pieds dans le plat.

Après bien sûr ils pleureront sur leur condition de vie en France, puis après sur les réactions hostiles et racistes du voisinage de leurs malheureux réfugiés, et resteront comme d’habitude complètement déconcertés et penaux quand les migrants se vengeront en cramant des bagnoles et en tuant des Le Chénadec et des Irvoas.

Ça me dégoûte.

Mais ce gosse innocent mort là, dans la mer puis échoué en Turquie, c’est une abomination.

Elles sont où les photos en première page des filles violées collectivement dans les caves de banlieues, de la fillette décapitée par des musulmans, de la petite fille juive de 8 ans tuée à bout portant par Merah, de la tête décapitée d’Hervé Cornara accrochée au grillage, du corps calciné de Pascale Rolet ou du nouveau-né brûlé vif par des colons israéliens, des gamins poignardés pour une cigarette ou un mauvais regard comme le jeune Romain, des gens égorgés par des « déséquilibrés » systématiquement musulmans, des vieillards torturés pour voler leurs économies, des fillettes excisées dans des appartements à Paris ?

Hein ? Alors ? Non ça vous « émeut » pas ? Non. Car il n’y a pas de photos alors vous ne savez pas. Et puis ca remet surtout en cause la beauté orientale de l’islam, le compte des mille et une nuits et la place royale de la culpabilité dans le monde occidental. Vous ne savez donc pas les conséquences de vos décisions.

Assez de cette sensiblerie à sens unique, de cette émotion téléguidée, instrumentalisée et culpabilisante ! La faute c’est la votre c’est pas la mienne, donc torchez-vous tout seul.

Le nazisme expliqué à mon gauchiste

http://www.youtube.com/watch?v=Cqltt-YKwCc

Il faut que je mette une chose au clair concernant le nazisme : je n’y adhère pas. Un lecteur de ce blog m’a qualifié de « flaque de merde pétainiste ». Ajoutant qu’il fallait « nettoyer la France des gens comme moi » en me demandant de prouver que c’était fasciste de vouloir faire ça (aucun intérêt donc censuré).Pétain a vendu la France aux étrangers envahisseurs. Autrement dit la « flaque de merde » c’est ce lecteur pour qui la France doit être ouverte aux étrangers. Je n’adhère pas non plus au « pétainisme » et au régime de Vichy. Ce qui ne veut pas dire que je considère Pétain comme un salaud. A l’instar d’Adolf Hitler, Philippe Pétain a fait la guerre de 14-18 et il s’y est illustré brillamment, c’est en cela qu’il était encore admiré en 40 quand il signa l’armistice du 22 juin. Il avait derrière lui tous les partisans de l’arrêt des combats, c’est-à-dire les grands humanistes. Adolf, lui, s’était retrouvé en 14 dans un trou de tranchée à regarder impuissant ses compatriotes mourir les uns après les autres dans une bataille perdue, il s’illustre par la suite et fut même décoré en tant que fantassin ! Les horreurs qu’il vécu dans ces tranchées expliquent en grande partie la haine qu’il voua par la suite à la France. Pétain s’est complètement planté quand à son choix de collaboration. Mais il faut savoir qu’à cette époque la moitié de la France est avec lui. En tant que nationaliste son choix n’était pas logique. Il crut certainement qu’en livrant des juifs et des tziganes aux allemands ils seraient plus sympas. De Gaulle était un chef de guerre et c’est à ce titre qu’il appela à la résistance. Résistance à laquelle il n’a pas participé physiquement. Malheureusement De Gaulle a trahi l’Algérie du temps où on disait qu’elle devait rester française. Les ordres venus de Paris demandant aux militaires de ne pas bouger pour défendre la population française sont restés gravés dans l’histoire au fer rouge, en particulier à Oran. Mais cette histoire là n’est pas encore enseignée, pour l’instant on soigne Bouteflika à Paris. Comme quoi personne n’est tout blanc ou tout noir. Considérer qu’un bon nazi est un nazi mort, rejoint directement l’affirmation qu’un bon arabe est un arabe mort, un bon juif est un juif mort, un bon skin, un bon communiste, un bon musulman etc… Les gens oublient trop souvent que les nazis étaient des êtres humains COMME EUX, et souvent ce sont les mêmes qui nous disent que les musulmans sont des êtres humains COMME NOUS. On peut donc se servir de la rhétorique humaniste pour assouvir des intentions redoutables. Qu’Oscar Schindler qui était membre du parti nazi soit un salaud je ne peux pas m’y résoudre. Que Clément Méric qui était membre d’un groupe antifasciste fut un grand humaniste victime du fascisme je ne peux m’y résoudre non plus. Cela ne veut pas dire que j’admire le nazisme, ni que je crache sur l’humanisme. Je lis souvent sur fdesouche, et d’autres sites webs classés « extrême-droite » des commentaires se voulant conciliant avec le nazisme qui aurait été en quelque sorte « diabolisé » par une histoire mensongère. Je n’adhère pas non plus à cette vision. Le nazisme a été le vecteur de choses monstrueuses. L’idée qu’on puisse éliminer une partie de l’humanité sous prétexte qu’ils n’étaient pas humains rejoint la théorie d’un certain  cheikh Ahmad Ali Othman, inspecteur des affaires relatives à la Dawa au ministère égyptien des cultes, selon lequel « les porcs d’aujourd’hui descendent des juifs ». La haine, encore plus que l’amour, rend aveugle. Ainsi pour alléger en quelque sorte leur conscience des nazis confectionnent des abats-jour et des livres reliés en peau de juif, expérimentent du savon en graisse humaine, récupèrent des tonnes de cheveux pour faire de l’isolant, des dents en or, etc… leur but ? Rentabiliser l’élimination des juifs ? Certes pas. Leur but réel est d’aller jusqu’au bout de leur logique dans laquelle leur ennemi n’est pas humain. Ils veulent se persuader que oui, ils ne sont pas des humains mais des animaux. Ils veulent cacher les cauchemars de culpabilité qui surgissent de leur inconscient en tentant de se persuader que ce que leur conscience leur dicte est faux. Mais l’horreur de leurs « créations » est trop criante. Ils n’étendront pas cette ignominie de manière industrielle, bien que leur terrible « matière première » le permette. Les nazis étaient donc… humains. Pour comprendre comment ils en sont arrivés là, il faut lire Mein Kampf, il faut savoir ce qu’est l’eugénisme. Cela quasiment personne ne le fait. D’ailleurs il est difficile de se procurer certaines lectures à cause de certains imbéciles qui croient détenir la morale. Comment voulez-vous accuser de fascisme ou de nazisme sans savoir ce que c’est ? Et c’est ainsi que des ignares écervelés défilent contre le fascisme quand des juifs se font tuer et restent cloitrés chez eux le lendemain quand ils apprennent que le tueur s’appelait Mohamed Merah. C’est aussi par cette même ignorance crasse qu’un lecteur de ce blog, a qualifié de nazis des jeunes identitaires montant sur le toit d’une mosquée en construction pour protester contre leur prolifération, et moi-même de « flaque de merde pétainiste ». Les amalgames, la confusion, la bêtise, voilà ce qui pourrit le débat. Pour savoir ce qu’est de la merde il faut au moins se pencher dessus. Par exemple, vous pouvez lire « l’homme cet inconnu » d’Alexis Carrel. L’eugénisme, belle théorie, conséquences abominables. En bref selon cette idée il suffit d’éliminer les mauvais éléments d’une race pour que celle-ci se bonifie. On peut aussi « nettoyer la France » comme le suggère ce pitoyable chasseur de nazi, lecteur inattendu de ce blog. C’est très caricatural mais je ne peux pas tout exposer ici. Ainsi générations après générations nous aurions une société débarrassée des mauvais éléments et pleine de jeunes gens forts, intelligents et beaux. Malheureusement, ce modèle est celui d’une fourmilière. Toute fourmi déviante est automatiquement éliminée. De plus c’est faux : toute espèce produit des accidents génétiques, des individus hors normes. Or sortir de la normalité équivaut à innover et donc à évoluer. Une société qui n’accepte pas des individus nés différents est décadente, car incapable de le faire. Elle va droit dans le mur, c’est-à-dire qu’à force de ne pas gérer ses individus classés « faibles », elle ne pourra faire face à sa propre faiblesse. Ce que les adeptes de l’eugénisme ne voient pas c’est que c’est justement la disparition accidentelle et inopinée des dinosaures qui surpassaient toutes les autres espèces qui a permit l’émergence des plus faibles, c’est-à-dire nous. Vouloir prendre en main notre patrimoine génétique pour en faire une race au dessus de tout est suicidaire, les critères de sélection ne peuvent qu’être restrictifs,  nous nous retrouverions en quelques siècles avec une élite de buveurs de bière grossiers pesant 120 kg tout en muscles décidant si nos enfants ont le droit de vivre ou pas. Très intéressant… Une sorte de rêve communiste, là où se rejoignent les extrêmes. Car qu’on le veuille ou non c’est toujours la nature qui décide, même en pratiquant l’eugénisme. On imagine la vie quotidienne dans ce genre de société.

– « Alors Emile, tu viens diner demain ? »

– « Non je ne suis pas dans la norme, je suis un pornographe et je salis le peuple, j’ai rendez-vous au crématorium pour mon incinération »

– « Dommage, j’aimais bien ce roman que tu as écris, l’assommoir, c’est ça ? »

Ce qu’ils ont fait, les nazis, pendant la guerre, était atroce. Est-il nécessaire d’affirmer aujourd’hui, alors que tout cela est fini, que le nazisme me dégoutte, me fait horreur, est une abjection de l’humanité ?  Où est le courage ? Où est la résistance contre le nazisme aujourd’hui ? Nulle-part.

Les soi-disant anti-fascistes, les « antifas » comme ils se disent eux-mêmes, ne sont que de sombres crétins incapable de pédagogie, de discernement, et bien souvent n’y connaissent strictement rien. Ils font au contraire de la publicité pour le nazisme en exposant leur médiocrité tout en empêchant le débat. Il suffit d’aller sur leur site web pour se rendre compte de l’abîme de connerie dont ils font preuve.

Le meilleur moyen de combattre un éventuel retour du nazisme est justement de comprendre ce qui s’est passé et non de combattre ceux qui s’y intéressent. Plutôt que de faire des « fachoscopes » dégoulinants de niaiserie tentez au moins de débattre avec les néo-nazis. Vous ne pouvez pas nettoyez la merde sans vous salir. Exposez les résultats de ces débats. Après vous gagnerez peut-être en respectabilité.

Maintenant si vous voulez faire preuve de courage, plutôt que de vous attaquer à un ennemi vaincu depuis 70 ans, combattez un fascisme actuel, l’islam par exemple. Evidemment c’est  moins drôle et moins évident.

Bref… non je ne suis pas un fasciste, je ne suis pas un pétainiste, je suis peut-être raciste mais c’est mieux ainsi car je suis humain, j’ai des limites à la tolérance. Je vote FN mais j’en fait pas une victoire, je ne suis ni fanatique ni extrémiste, mes aïeux sont arrivés en France après avoir été déportés, je ne suis pas juif, je ne suis pas chrétien, je déteste les menteurs, SOS-racisme et toute la flicaille socialiste, je hais l’islam car il noircit l’avenir et qu’être islamophobe c’est être dans la résistance, je ne suis pas homophobe car chacun fait ce qu’il veut avec ses jouets du moment que c’est privé et respectueux des autres, je n’aime pas la violence, j’aime l’excellence, la culture, le débat et ceux qui l’élèvent, les gens aimables, mon pays, les femmes, le ciel, le soleil et les arbres. Arrêtez de m’emmerder avec vos nazis et vos fachos, ca fait 70 ans que c’est fini. Occupez vous des dangers actuels si vous voyez ce que je veux dire. Lisez le coran. Oui c’est facile car je suis derrière un clavier, toi aussi d’ailleurs.

Et bien sûr Vive la France !

Lien

Dominique Venner

Dominique Venner

Je ne le connaissais pas. Maintenant si, et je suis d’accord avec ce qu’il a écrit sur son blog.

Ce n’est pas son dernier article mais ce qu’il faut lire, entre autres, est dans le lien.

Même si je ne suis pas d’accord avec ton geste radical, paix à ton âme l’ami.

Seigneur y-a t’il place auprès de vous pour l’homme qui n’attendait plus rien ?

OAS

En ce jour de commémoration honteuse d’un « cessez-le-feu » de papier qui fut le préliminaire d’un génocide, d’une trahison à tous ces pieds-noirs et harkis qui résistaient, ces civils et ces militaires courageux et valeureux, je veux rendre hommage, moi, pendant que eux se pavanent sous les semelles de Bouteflika, et afin de m’en dissocier pleinement, à Jean Bastien-Thiry.

J’écris ces lettres dans la plus grande police :

OAS

OAS

et vous laisse écouter sa déclaration lors de son procès

puis « Il pleut sur le fort d’Ivry« .

Et ensuite pour ceux qui croient encore que le 19/03/1962 est une date à commémorer, allez donc passer vos vacances en Algérie et revenez ensuite me dire que c’est mieux maintenant.

Jean Bastien-Thiry a oeuvré jusqu’au bout pour la cause qui lui semblait la plus juste. Celle des bâtisseurs, des frères d’armes. Dans un dernier élan, avec la rage de vaincre il n’avait pas d’autre issue pour la victoire que de renverser l’ennemi de l’Algérie française De Gaulle, ce dernier ayant décidé unilatéralement de jeter en pâture le fruit de tant d’années de sacrifices, de tant d’efforts des familles exilées pour faire d’une terre pestiférée, peuplée de brigands, d’esclavagistes et où la mort planait comme une reine, un lieu de vie civilisé et accueillant, le nom d’Algérie ayant été donné en 1839 par un français : Antoine Schneider. En 1830 les autochtones en étaient à s’ignorer ou à se combattre entre eux et représentaient alors ce qu’on a appelé : « une poussière de tribus ». On parle d’Algérie « française » mais c’est un pléonasme. L’Algérie sera toujours française. Sinon qu’elle change de nom. Donc ce dernier élan fut la tentative d’assassinat de De Gaulle qui ne fit pas même un blessé, et ne fut donc qu’une tentative.

Pour cet acte d’une bravoure inouïe De Gaulle n’eut aucune hésitation à le faire fusiller après l’avoir fait juger par son tribunal d’exception. Tribunal qui fut abrogé peu de temps après car il ne laissait aucune ligne de défense. Aucune hésitation donc à faire fusiller ce père de 3 fillettes qui se battait pour la France. Aucune hésitation à abandonner ce qui était une province française et républicaine plus qu’une « colonie », car qu’on le veuille ou non toutes les régions de France n’ont pas toujours été françaises. Ce sont surtout des valeurs qui les ont uni.

Il fut exécuté le 11 Mars 1963 au fort D’Ivry.

Honneur au français.

Jean Bastien-Thiry

Il pleut encore.

Il y a un intrus dans google…

Avant même de lancer une recherche, une grosse mouche noire et velue est venue faire du crawl dans mon whisky-coca, en cette journée internationale de la femme, il y a comme une grosse insulte dégueulasse à la condition féminine qui s’est glissé dans l’image du jour (le « doodle » de google)…

Je voulais juste dire que ça envahi tout l’espace, dans la rue comme sur internet et que ça me gonfle.

womens_day_2013-1055007-hp

Et donc que je vais continuer d’en parler.

Ha bon.

Le voile incite l’homme à respecter la femme. Enfin… il parait.

Alors les femmes ont le droit d’être voilées… ou pas ?

Accepter la présence du voile dans le monde occidental est une avancée pour une partie de l’humanité, mais pour l’autre… c’est un recul.

Et voilà c’est ça aujourd’hui ce qui me gène…

On me « modère ».

Je lis un billet à propos des occupations nouvelles de Grenoble. Je clique sur un lien.

Je déambule maintenant sur le site de Grenoble, page consacrée à l’actuelle lubie de la ville « Grenoble Factory« .

Le 1er commentaire d’Ibrahim est édifiant : il nous l’assure c’est Radja et le Buraliste qui font l’avenir de Grenoble. Un point de vue qui a sa valeur. Puis petit tour dans google Earth, je déambule virtuellement dans les rues autours de la place Saint-Bruno, il y a un marché, des fleuristes, des restaurants… et puis il y les nouveaux arrivants : Kebab, produits africains, salons de thé, tags sur les murs, Radja et Ibrahim… Je reviens poster mon commentaire sur le site de Grenoble, celui-ci sera censuré (on dit modéré, comme un musulman).

Voici donc mon vilain commentaire indigne de parution :

Jolie ville de Grenoble, est-ce à cause de ton passé vichyste qu’on t’enterre vivante aujourdh’ui ? Encore combien de tonnes de béton ? Tu ressembles de plus en plus à ma ville. Ton église d’où l’horizon était barré par les montagnes voilà que les montagnes y sont obstruées par des murs, des étages de fenêtres. Les pitbulls sont-ils la nouvelle attraction de la place Saint-Bruno ? Telle une amibe la ville aujourd’hui dévore ses propres habitants. Google Earth, je vois les kebab, Triste.

Un petit bonjour de Montfermeil d’où je vois ton futur (présent ?).

Pas méchant pourtant, mais ça fait si mal, la vérité ?

Présent chaotique

Chanter pour nous

Expliquer pendant des heures, des jours… autant chanter.
Merci à Peuple de France pour cet acte de résistance pacifique.

Il viendra un jour où il sera inutile d’aller jusqu’au Mali pour combattre. Ce sera de la faute de ceux qui ne veulent rien entendre.

MESSAGE PERSONNEL

Quand je vois ces enfants prendre leur car tous les matins, certains d’entre eux sont déjà dedans depuis plus d’une heure,  c’est que des centres spécialisés il n’y en a pas des floppées, ça vient de loin, très loin. Les carreaux sont embués, il fait froid, et dans leurs yeux innocents dansent les lueurs de l’enfance éternelle, dans lesquelles viennent se noyer l’ignorance et les questions sans réponse. Pourquoi suis-je différent, pourquoi ne vais-je pas moi aussi à l’école que j’ai quitté en cours d’année ? Ils ont des sourires, des petits signes de la main à mon attention et ça me crève le coeur. Je le sait moi, puisqu’on m’a dit avec raison « L’école n’est pas faite pour s’occuper de ces cas là ». Il a accepté, pas le choix, c’est vrai, l’école n’est pas là pour son fils autiste. Les centres spécialisés c’est mieux. C’est vrai. Il a perdu son boulot, il croit plus en rien. La mort sort du brouillard et s’avance doucement vers lui comme une vieille amie. Il regarde la vie défiler sous ses yeux comme un spectateur. Il n’a plus le contrôle. Pas de chance hein ? Mais bon il n’a pas décidé de détruire le monde, de tuer ses voisins ou de rapiner, il s’accroche ce con, il bosse à son compte mais il rame. Il a plus la moelle, avancer pour quoi, pour qui ? se dit-il en écoutant son fils lui poser la même question qu’il y a 2 mn, 1 heure, 1 jour, des semaines, des mois, des années…

Et dans la rue un mohamed à la con me demande si ca va en faisant vibrer sa narine ? Oui. Je le suis, il a compris, il ne me demande plus rien et presse le pas. Heureusement. Un salafiste en pyjama avec sa barbe je lui dit « qu’est-ce que tu fous là on est pas en Iran, retournes dans ton pays avec tes chameaux », les gens à l’arrêt de bus regardent leurs pompes, le fanatique égaré ne dit rien et se barre… La routine. Le lendemain je croise 2 arabes dans la cage d’escalier en train de casser les boites aux lettres, ils se foutent de ma gueule : « hey m’sieur, elles sont cassées les boites aux lettres z’avez vu, hi hi hi ? ». C’est bien je voterais FN en pensant à vous.
Et le dimanche, Des petits noirs abandonnés par leurs parents en bas de l’immeuble tapent sur mon fils et lui prennent la bouteille vide qu’il avait ramassé pour jouer et la cassent contre un mur. Le temps que j’arrive ils se barrent, leur copain arabe leur dit vous êtes vache pourquoi vous faites ça. Moi je sais bien pourquoi, il est blanc. Je dit rien, quand je crie mon fils croit que c’est lui que j’engueule. Je me contente de les regarder partir, pas fiers les petits nazillons noirs. Terrain de basket, des arabes jouent au foot, ils font une pause, mon fils en profite pour mettre un panier, les gamins viennent le voir : « vas-y dégage on va te niquer ta mère ». Gentiment je leur explique qu’ils ne sont pas en train de jouer et qu’on ne va pas rester longtemps. Ils se calment, puis 1mn plus tard ça recommence, j’entend « vas-y batard, je vais te mettre un coup de boule ». Mon fils qui ne comprends pas le danger gémit car il sent que quelque chose cloche. Je m’énerve : « Si tu touches à un de ses cheveux c’et moi qui vais niquer ton père, ta mère et toute ta famille ». Ca se calme. 30 secondes passent. Ils sont allé chercher les grands frères. Je me retrouve donc avec 15 connards armés de bout de bois qui m’insultent et me promettent sur le coran walah zinkou qu’il vont me niquer ma race, ma grand-mère etc… Je savais pas que le coran on pouvait niquer dessus. Ça sert donc à quelque chose.  Mon fils se retrouve isolé, je suis obligé de ne rien dire et de partir avec lui sous mon bras pour le protéger. A 15 c’est plus facile. Dès que je suis à bonne distance ils me traitent de pédé. Un couple qui a vu de loin ce qui se passait vient me voir pour me réconforter « si ça avait dégénéré on serait venu vous aider, ça fait un moment qu’il y a une bande qui fout le bordel ici mais le maire ne fait rien ». C’est bien, mais en fait ça avait déjà dégénéré et en plus ca fait un moment que les bandes sont partout dans toutes les villes. Ca fait 40 ans. Ma fille revient de l’école « Papa il y a des filles qui m’on insulté à l’arrêt de bus, elles voulaient que je baisse les yeux mais je l’ai pas fait ». C’est bien ma fille je suis fier de toi que je lui dit. Mais je flippe pour elle en vrai. C’est une vraie warrior, c’est ma fille. Mais que voulez vous une blonde au milieu des noirs et des arabes ça gène. Moi non plus je baisse pas les yeux. C’est comme ça qu’il faut vivre et pas autrement.

La question que je me pose est la suivante : les gamins handicapés, ils galèrent, ils n’ont pas de chance, et pourtant ils ne brûlent pas de voiture, ils ne crachent pas sur la France.

Les vieux qui ont perdu tous leurs amis, qui voient leur monde s’écrouler, qui vivent tous seuls chez eux non-plus.

Les femmes qui se sont fait violer non plus.

Les gens qui ont été insultés, écrasés, dépouillés, culpabilisé toute leur enfance non plus.

Les jeunes qui vont à l’école en gommant tant bien que mal leur identité pour survivre non plus.

Et quand des racailles insultent la France, nous imposent leur islam débile, nous agressent sous prétexte qu’ils seraient victimes de nous, de moi, il y a toujours derrière eux le spectre des droits de l’homme, sos racisme,la licra, des socialistes…

Alors message personnel à toutes ces associations de merde :

FERMEZ VOS PUTAINS DE GUEULES